Textes

Les reproches !

Textes_26 - Les reproches !.jpg

J’en ai marre de ces reproches incessantes, tous les jours !

« Mais arrête de manger tu vas grossir ! »

Mais qu’est-ce qu’elle en a à foudre ce n’est pas son corps ! Et puis j’arrêterai de grignoter quand elle arrêtera de fumer !

« Oh, mais tu as grossis ! »

« Oh, mais tu n’es pas coiffé ! »

« Oh, mais tu ne sais rien faire ! »

« Oh, mais tu ne fais rien de tes journées ! »

« Viens pas dire ça, ce n’est pas vrai ! »

Apparemment, je suis une menteuse alors que je lui ai demandé mais elle ne m’a pas entendu parce que madame fessait autre chose !

« Arrête un peu ! »

« Tu exagères !  »

Apparemment, je ne suis pas de bonnes paroles, je suis toujours dans l’excès ! Je m’occupe pas des autres alors que c’est moi qui essai de défaire les conflits dans cette baraque ! Qu’ils ne viennent pas dire que c’est moi qui les provoque parce que là, ça va mal se terminer !

« Tu es agressive avec nous mais pour chercher du travail, tu t’en bats les couille »

Parce qu’eux, ils n’ont jamais eu de refus eux. Ils n’ont pas besoins des chercher on les aide de partout et moi basta, rien personnes ne viens m’aider !

« Arrête d’exagérer, ce n’est pas vrai. Tu mens !  »

Ah parce que maintenant je mens alors qu’elle n’a jamais re-débloquer, elle en avait marre ! Du coup, elle a tout ranger !

De toute manière, j’ai toujours tors avec eux. Et je n’ai rien à dire aussi, parce que soi-disant je bénéficie de tout alors qu’ils me laissent de côté et me critique à longueur de journée. Et comme je n’en ai pas assez, ils me reprochent que je ne fous rien alors qu’il y a trois semaines, je fessais tout.

Elle, elle était trop fatigué pour faire quoi que soi, soi-disant et moi je n’ai pas le droit d’être fatigué alors ? Et lui, il avait sa jambe dans le plâtre, il ne ferait rien alors que la jambe, il pouvait la poser sur une de ses béquilles et aider et moi, je ne devais rien dire parce que eux ont toujours tout fait pour moi ! On en parle de ma scolarité ? De mon harcèlement qu’ils n’ont pas détecté ? De mon mal être de tous les jours, parce que des putains d’adolescents ne savent pas se taire ?

De tout façon c’est simple je ne sais rien, je ne vois rien, j’entends rien.

Et comme de par hasard, quand ils ont perdu quelque chose, ou qu’ils ne savent pas faire quelque chose, par la bénédiction de dieu j’existe à leur yeux, ils m’appellent à l’aide. Mais en fait, je suis un bouche trous pour eux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s