Un Amour Inattendu

Chapitre 24

chapitre-25*Flash-Back*

 Jake change la couche de Charlie, n’aillant pas d’endroit libre, il l’installe sur son lit et lorsqu’il eut finit, son téléphone se mit à sonner. Jake hésite un instant avant de décrocher, puis il se lève et saisit son téléphone posé sur sa table de chevet. Il tourne le dos à peine quelque seconde, puis un bruit se fit entendre, puis les pleurs de Charlie résonnent dans la pièce. Jake lâche son téléphone et va prendre sa fille dans ses bras.

 *Fin du Flash-Back*

  • Je t’ai dit de ne jamais la lâcher putain !
  • Je sais, mais imagine si c’était un coup de file important.
  • S’en était un ?
  • Pas vraiment…c’était une ex.

Anna écarquille les yeux et se met à rire, elle ne riait pas comme d’habitude, son rire est plutôt nerveux. Elle pose une main sur sa hanche puis son autre main sur son front.

  • Tu vois, je suis à deux doigts… dit-elle en lui montrant son pouce et son index rapproché. Je suis à deux doigts de t’exploser la tête contre un mur.
  • Ne t’énerve pas.
  • Mais comment veux-tu que je ne m’énerve pas, d’accord on n’est pas ensemble, ce n’est pas le sujet, mais en principe, quand une de tes ex t’appel, tu ne réponds pas, dit-elle en instant sur « tu réponds pas ».

« Reste zen, Anna, tu ne dois tuer personne, tuer c’est mal. » lui dit calmement sa conscience en prenant la position du lotus et en soufflant pour continuer sa séance de yoga.

  • On n’est pas ensemble ?
  • À dernière nouvelle non…
  • Pourtant, vu tout ce qu’on a fait ensemble, il me semble qu’on l’est.
  • N’essaie pas de changer de sujet, tu ne m’échapperas pas.
  • Je ne change pas de sujet, je veux juste mettre les choses au clair.
  • Mais, vas-y, je t’écoute.
  • Je t’ai déballé tout ce que je ressentais, on s’est embrassé, je t’ai dit « je t’aime » pour la première fois de ma vie, on a dormi ensemble…et avec tout ça, on est toujours pas ensemble pour toi ?
  • Je ne suis pas certaine de pouvoir recommencer Jake, vu tous ce qu’il nous ait arrivé, c’est tellement…étrange.
  • Comment ça, étrange ?
  • On se connait depuis quoi, quatre ou cinq ans, grand maximum. On s’est toujours bouffé le nez pour des conneries, et puis un jour, on sort ensemble, on couche ensemble, on fait un bébé ensemble, tout est presque parfait, puis un jour, plus rien, on s’est plus calculé, et là, tout recommence, tu ne trouves pas ça étrange toi ?
  • Si un peu, mais on avance et on mûrit au fur et à mesure.
  • Et donc ?
  • Et donc, tu auras beau m’éviter ou m’en vouloir, je t’aimerais toujours autant.

*Le lendemain, dix heures*

Annabeth porte le maxi-cosy où Charlie est allongée, endormie bien au chaud sous une couverture. Les deux jeunes parents viennent de quitter les urgences pédiatriques. Daniel est parti depuis samedi, en soirée il a décidé de rentrer, mort de fatigue dû au long voyage qu’ils ont fait. Anna va installer Charlie à l’arrière de la voiture, Jake se met au volant et Anna ne tarde pas à monter. Une fois qu’elle fut attachée, Jake démarre et ils se rendent chez la jeune fille. Le trajet reste silencieux, Anna ne sait pas tellement quoi lui dire, après ce qu’il s’est passé hier.

Une fois qu’ils arrivent devant la maison de la jeune fille, Anna descend de la voiture, se rend du côté passager arrière et détache le maxi-cosy de Charlie. Lorsqu’elle ouvre le portail menant à la cour de sa maison, Jake l’interpelle.

  • Je suis désolé, pour tout ce qu’il s’est passé entre nous et pour tout ça, dit-il avant de refermer la fenêtre et de quitter les lieux.

Anna reste quelque seconde devant son portail, avant de revenir à elle et de rentrer chez elle. Lorsqu’elle ouvre la porte d’entrer, elle shoote directement dans une cannette de bière. « Ne me dit pas que Daniel a fait une fête… » lui dit sa conscience en soupirant.

  • Daniel ? crie-t-elle en espérant voir son frère débarquer.

Mais rien, le silence domine la pièce. Anna soupire et monte à l’étage, pour aller coucher Charlie dans son lit, le médecin a ordonné un repos complet, Charlie doit en moyenne dormir pendant dix-huit heures si elle veut se rétablir au plus vite. Anna va donc la coucher, avant de fouiller et ranger la maison, pour éviter tout problème avec ses parents.

  • Daniel !
  • Quoi ?! crie le jeune homme depuis la baignoire de la salle de bain.

Anna s’y rend et voit son frère encore endormit, couvert de vomit.

  • Oh beurk ! Tu es dégueulasse, prend une douche, habille-toi et range la maison avant que les parents arrivent.
  • La ferme, d’ailleurs, ils ont un truc important à nous dire…

*Maison des WALKER, vingt-une heure trente*

Anna, ses parents et ses frères sont réuni dans le salon. Les adolescents attendent avec impatience l’annonce que leur parent doivent leur faire.

  • Bon, vous allez nous faire attendre encore longtemps ? commence Peter
  • Ce n’est pas facile à dire tu sais, dit Hope
  • Non mais c’est bon, ce n’est pas comme si vous alliez mourir. Vous n’allez pas mourir hein ? demande Daniel
  • Mais non enfin, ne raconte pas de connerie Daniel. C’est une bonne nouvelle, dit Keith
  • Bah envoie alors, dit alors la jeune maman
  • J’ai reçu une promotion, lance enfin Keith
  • Tu vas gagner plus ? demande Matthew
  • Crétin, dit Hope
  • Bah quoi ? renchéri Matthew
  • Oui, mais il y a encore mieux… commence Keith
  • Accouche merde…! dit Anna
  • J’ai une mutation, finit par dire Keith

Le sourire des enfants WALKER disparut, un silence s’installe. Anna déglutit, ne croyant pas ce que vient d’annoncer son père. « Par pitié, dite moi que c’est une blague… » rie nerveusement sa conscience.

  • Tu déconne là ? dit Kyle
  • Pas du tout, renchéri le père de famille
  • Mais, mais…on va déménager ?! demande Anna
  • Oui, au mois de juillet, confirme Hope
  • Mais ce n’est pas possible ! dit Peter
  • Et pourquoi ? demande Keith
  • Mais on a nos vies, nos amis ici ! fit Anna
  • Vous en aurez de nouveaux là-bas, dit Hope
  • Mais où là-bas ? questionne Matthew
  • On repart à Liverpool, finit par dire Keith

« Oh bordel… » crie sa conscience sous le choc.

  • Désolé, mais ça sera sans moi, s’énerve Anna
  • Tu es mineur Anna, tu viens avec nous, que ça te plaise ou non, ordonne Hope

*Le lendemain, South Hampstead High School*

  • Bon, tu vas te décider à nous le dire ou on peut aller manger ? s’impatiente Jessie
  • Je déménage à Liverpool, dit enfin Anna
  • Quoi ?! s’exclament ses amis en cœur
  • Vous avez très bien comprit, je déménage.
  • Tu nous laisse tomber ? dit Naomi
  • Si tu crois que ça me fait plaisir de partir là-bas…
  • Mais tu pars quand ? demanda James
  • En juillet, avoue Anna
  • Et tu ne reviendras pas ? questionne Connor
  • Si, bien sûr que si, je vais faire mes études de danse dans une école à Londres, je reviendrais, mais…je n’ai pas le choix sur ce coup.

Les yeux de Jessie et Naomi se mirent à briller, des larmes vont bientôt couler. « Oh non, pas ça, pitié… » couine sa conscience malheureuse.

  • Oh non, pleurez pas, s’il vous plaît… supplie Anna
  • Mais comment tu veux qu’on ne pleure pas, on va perdre notre meilleure amie ! renchéri Naomi
  • Calme toi Nao’…
  • Non, non, je ne me calmerais pas ! dit-elle en criant.

Elle est à la fois folle de rage et complètement bouleversée. Anna la prend dans ses bras et se met à pleurer avec elle, « Brochette de winner. » lui dit sa conscience en riant avant de fondre en larme à son tour. Jessie, Connor et James se joignent au câlin que Naomi et Anna échangeaient.

  • Putain, Anna… tu fais chier, dit Connor

Anna se met à rire suite à la réflexion de Connor, le jeune homme n’a pas l’habitude d’être tendre lorsqu’il est triste, il sort des vacheries, c’est son seul moyen d’exprimer sa tristesse.

  • Bande de con…vous allez me manquer.
  • Qu’est-ce que vous foutez ?

Les jeunes gens se séparent et tournent la tête vers Jake, ça y est, elle doit maintenant s’expliquer avec lui…

  • Il vaut mieux qu’on aille parler au calme.
  • D’accord, dit-il sur un ton plutôt surpris et inquiet.

Anna et Jake vont s’installer au fond de la cour. Ils s’installent sur un banc, Anna ne sait pas par où commencer, « Vas-y cash… » lui dit sa conscience en soupirant.

  • Je ne vais pas y aller par quatre chemins avec toi, Jake.
  • Qu’est ce qui se passe ?
  • Je déménage.

Jake écarquille les yeux et reste silencieux un bon moment, il baisse la tête et la met entre ses mains en soupirant. « Dispute dans 3, 2, 1… » lui dit sa conscience en faisant le décompte.

  • Putain…
  • Je n’ai pas le choix tu sais…
  • Je sais, je sais aussi que je ne pourrais plus voir ma fille et je sais aussi que toi et moi, ça va s’arrêter.
  • Je reviendrais à Londres pour mes études, je reviendrais avec Charlie. Et si tu crois que la distance va tout bousiller entre nous, alors oui, ça va s’arrêter.
  • Tu te sens prête à vivre une relation à distance, on se verra pendant les vacances peut-être, mais après, après quoi ? Silence radio, plus rien.

« Ouais, bah faut l’admettre, il a raison là. » conclut sa conscience.

  • Alors c’est comme ça que ça va se finir.
  • Il faut croire que oui…
  • Si tu veux qu’on arrête maintenant, dit-le.

Jake regarde Anna droit dans les yeux, il pose ses mains sur son visage et caresse sa joue.

  • Tu pars dans deux mois, pendant ces deux mois, je compte rester auprès de toi, de notre fille, parce que je t’aime, et ça ne changeras jamais.

*Ellipse de deux mois, maison des WALKER*

Keith est à Liverpool depuis deux semaines, Hope s’occupe des derniers préparatifs du déménagement. Daniel, Kyle, Matthew, Peter et Annabeth ont passées leurs examens avec succès. Daniel et Kyle vont entrer à la fac dès le mois de septembre. En ce moment même, Anna s’occupe de fermer ses derniers cartons, Hope toque et entre dans sa chambre.

  • Alors, bientôt finit ? demande sa mère
  • J’emballe mes dernières affaires et ça sera prêt.
  • Je sais que tu es toujours en colère.
  • Peut-être, mais qu’est-ce que ça change ?
  • Tout ira bien, dans deux ans tu reviendras ici.
  • Compte sur moi pour dégager une fois mon diplôme en poche.
  • Je retiens, dit-elle avant de sortir de la chambre de la jeune fille.

Anna soupire en fermant son dernier carton, elle soupire et décide d’aller rendre visite à quelqu’un. Cette dernière descend les escaliers à toute allure et quitte la maison, elle marche pendant environs trente minutes et arrive devant un immeuble.

Elle tape le digicode qu’elle connait par cœur et entre dans l’immeuble, Anna monte les étages à toute vitesse et arrive devant la porte d’entrée de l’appartement, elle toque, et quelque seconde après, il lui ouvrit.

  • Salut…
  • Anna, qu’est-ce que tu fais là ?
  • Hum…à vrai dire, je sais pas trop, je suis partie sur un coup de tête et…me voilà…!
  • Oh…tu veux entrer ?

Anna hoche la tête et entre. La décoration n’a pas changée, la jeune fille fut sortie de ses pensées lorsqu’elle sentie des mains se poser sur ses hanches, elle se retourne et enroule ses bras autour de la nuque du jeune homme.

  • Je t’aime Jake…

*Lendemain matin*

Jake ouvre les yeux, il pose sa main sur l’oreiller à sa gauche mais celui-ci est froid. Il se redresse et appelle la jeune fille, mais aucune réponse ne se fait entendre.

Jake soupire et attrape un boxer qu’il enfile rapidement avant de sortir de son lit. Il fouille dans toutes les pièces, mais rien, elle est partie. Le jeune homme retourne alors dans sa chambre et voit une feuille posée sur la table de nuit, il la saisit et se met à la lire.

« Jake,

Je suis vraiment désolé de m’en aller sans te dire au revoir en personne, je pense que je n’en aurais pas eu le courage. Je tiens à ce que tu sache que la nuit que nous avons passé était…merveilleuse. C’était la plus belle façon que nous avions de nous dire au revoir. Je te promets de revenir dès que possible.

Charlie aura son papa rien que pour elle, je sais que tu lui manqueras énormément. Elle ne seras pas la seule…je voulais te dire que je t’aime plus que tout, cette année, remplit de souvenir, qu’ils soit bon ou mauvais, je dois l’avouer, a été la plus belle année de toute ma vie, merci Jake, merci de m’avoir fait rire, de m’avoir fait pleurer, sans toi, je ne pense pas que ma vie serait devenue si fabuleuse.

Au revoir Jake Thomas COOPER, je te déteste.

Anna. »

Jake sourit en lisant la dernière phrase qu’Anna a écrite. Il soupire et se laisse tomber sur son lit.

  • Je te déteste encore plus, Annabeth Jane WALKER, murmure-t-il pour lui-même.

Il garde la lettre contre son torse et ferme les yeux, se remémorant chaque instant qu’il a passé avec Anna, chaque parcelle de son corps, chaque détail venant d’elle.

  • Et voilà, tu es maintenant seul se dit-il en fermant les yeux et en soupirant.

La solitude est sa seule compagne désormais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s