Un Amour Inattendu

Chapitre 22

chapitre-22*Quatre jours plus tard*

  • Tu as tout ? demande Daniel
  • Oui c’est bon, tu prends les sacs ou tu veux prendre Charlie ?
  • Laisse-moi peser le pour et le contre, d’un coter, porter un bébé de trois kilo, d’un autre, porter quatre sac….
  • La ferme et prend Charlie avec toi.

Daniel rie et prend sa nièce dans ses bras, Anna ferme le dernier sac et ils quittent la chambre d’hôpital.

*Maison des WALKER*

  • Va à droite… indique Keith

Le père d’Anna lui a préparé une surprise, selon Hope, elle va être ravie. Keith ouvre la porte, « Oh putain ! » crie sa conscience de joie…

  • C’est magnifique papa…

Keith a transformé son bureau en chambre, spécialement pour Charlie. C’est une chambre à deux couleurs, mauve sur deux murs et grise sur les deux autres. Un berceau est placé au centre de la chambre, une table à langer, un paquet de couche, des biberons, des vêtements, une chaise haute… « Ta vie va ressembler à ça maintenant… il faut t’y faire » se dit sa conscience en haussant les épaules.

  • Tu as tout le nécessaire maintenant… indique Hope
  • Oui, merci papa, c’est géniale d’avoir créé une chambre pour Charlie.

Anna va embrasser la joue de son père, sans se rendre compte de quoi que ce soit, elle se met à pleurer.

  • Qu’est ce qui t’arrive ? demande Keith
  • Je ne sais pas, je n’arrête pas de pleurer en ce moment…
  • C’est rien ma chérie, c’est le baby-blues, va te reposer, on va s’occuper de Charlie… lui dit Hope

Anna sourit et essuie ses larmes, elle se rend dans sa chambre et se couche sur son lit, elle trouve rapidement le sommeil, « C’est parti pour dix-huit ans de galère… » rie sa conscience, et au fond, elle a totalement raison…

*Deux semaines plus tard*

  • Soulève doucement ses jambes et tu essuie, indique Annabeth

« Tu parles d’une activité cool, apprendre à changer une couche…super. » grogne sa conscience de mécontentement.

  • Et pendant que tu lui tiens les jambes, tu ouvres la poubelle, et tu jettes la couche, continue la jeune maman

Jake fait ce qu’Anna lui indique, Anna lui donne une couche propre, lorsque Jake s’apprête à l’enfiler à Charlie, Anna l’arrête dans son mouvement et lui tend le talque.

  • C’est quoi ça ?
  • C’est du talque, ça sert à éviter les irritations.

Lorsque Jake tente d’en mettre sur Charlie, le talque refuse de sortir, il se met à regarder le jet de talque, l’esprit farceur d’Anna se réveille et la jeune fille appuie sur le tube, ce qui asperge le visage de Jake de talque. « On peut dire que maintenant il est… blanc comme un cul ! » dit sa conscience en enfilant des lunettes de soleil en chantonnant le générique des Expert Miami. La jeune fille explose de rire en voyant le visage de Jake couvert de talque.

  • Putain, Anna, ce n’est pas drôle !
  • Si tu voyais ta tête…. ! dit-elle entre deux gloussements.

Jake passe ses mains sur son visage et décide d’essuyer sa main sur le visage d’Anna.

  • Alors toi…

Jake se met à rire à son tour tandis qu’Anna grogne dans son coin. Le jeune homme s’approche d’elle et attrape le visage d’Anna avant de l’embrasser.

  • Toujours en colère…?
  • Toujours…

« Et ho ! À la base, tu lui apprenais à changer une couche, pas à t’embrasser… » lui dit sa conscience en agitant la main dans tous les sens. Anna le repousse doucement, Jake la regarde avec incompréhension.

  • J’embrasse si mal que ça ?
  • Non, mais…je ne peux pas.
  • Tu penses encore à Wyatt pas vrai ?
  • C’est marqué sur mon front…? dit-elle en se touchant le front.

Jake sourit et passe son bras sur l’épaule de la jeune fille en la serrant contre lui.

  • Tu vas t’en remettre, croit moi.
  • J’espère…

Charlie se mit à pleurer, Anna se charge de lui enfiler une couche propre avant de la mettre au lit. La jeune mère met en route le mobile qui émet une petite berceuse, Charlie ferme les yeux petit à petit avant de s’endormir définitivement. Jake enroule ses bras autour de la taille d’Anna, ils regardent leur fille dormir.

  • Elle est belle…
  • Normale, tu as vue comme je suis beau, elle me ressemble, c’est pour ça.
  • Vive l’arrogance…
  • Je ne dis que la vérité.
  • Je vais rendre visite à mes grands-parents la semaine prochaine, tu voudrais bien garder Charlie pendant le week-end.
  • ..tu es certaine que c’est une bonne idée ?
  • Je m’en sors très bien, et pourtant, les bébés, ce n’est vraiment pas mon truc, alors tu peux très bien y arriver.
  • Bon, d’accord, mais j’ai rien pour l’accueillir.
  • Je te donnerais le nécessaire, t’en fait pas pour ça.
  • Elle fait ses nuits ?
  • Oui, et c’est le paradis de pouvoir faire une nuit complète…

Ils continuent de regarder Charlie dormir et lorsque Jake du partir, Anna le retient.

  • Oui ?
  • Him…

« Oh aller quoi, tu es plus en primaire, invite le à rester une bonne fois pour toute qu’on en finisse… » lui dit sa conscience en soupirant, lassé par la timidité maladive d’Anna.

  • Tu veux rester dîner, parce que mes parents ont décidé d’aller voir un match de boxe, je suis toute seule ce soir et…
  • Et ?
  • Et si tu veux rester ce soir bah…
  • Je ne peux pas ce soir, je dois aller chez ma petite-amie…

« Espèce de gros bâtard… » grogne sa conscience en enfilant des gants de boxe, prête à le frapper.

  • Oh…je vois.

Jake se met soudainement à rire, Anna hausse les sourcils, ne comprenant visiblement pas pourquoi le jeune homme rit.

  • Je déconne Anna, je voulais juste que pour une fois dans ta vie, tu te sentes idiote.
  • Enfoiré va…
  • Je te remercie du compliment, bien sûr je reste, je disais ça uniquement pour t’embêter et voir la tête que tu ferais, j’ai réussi mon coup…

Anna pouffe de rire et lui donne une petite tape dans l’épaule, Jake retire sa veste qu’il a peu de temps avant enfilé et sourit à la jeune fille.

  • Arrête de sourire.
  • Pourquoi ?
  • Parce que ça m’énerve.
  • Dit plutôt que tu rêves de m’embrasser.
  • Alors, c’est totalement faux et tu m’énerve encore plus…

« Menteuse ! » crie sa conscience. Jake se rapproche et passe ses bras autour de sa taille avant de l’embrasser tendrement.

  • Je te déteste…
  • Je te déteste encore plus.

*Vingt-une heure trente*

  • Hors de question !
  • Mais aller !
  • Non, non, non et non !
  • Mais c’est qu’un film enfin…

« Va te faire enculer par un chameau ! » crie sa conscience en levant son majeur. Anna et Jake débâte depuis environs dix minutes pour choisir quel film ils vont regarder. Jake opte pour Conjuring, tandis qu’Anna opte pour Dirty Dancing. Un film que Jake caractérise de « Film de gonzesse ».

  • Je ne vais pas dormir de la nuit !
  • Je serais là pour te protéger si tu as trop peur.
  • Tu m’énerve, tu peux ne pas savoir à quel point…

Jake sourit, il a gagné, il le sait. Anna a fini par craquer et le laisse lancer son film stupide et horrible.

*Une demi-heure plus tard*

Anna vient de hurler pour la énième fois, elle se jette littéralement sur Jake et se blotti dans ses bras. « C’est involontaire » dit sa conscience en voulant absolument se justifier.

  • C’est en parti pour ça que je voulais regarder ce film… murmure-t-il à l’oreille d’Anna.

La jeune fille se redresse et lui donne une tape dans l’épaule, une scène effrayante passe et elle replonge immédiatement au creux de son épaule.

  • Vieille salope, je te déteste !
  • Mais bien sûr…
  • Tu me le payeras !
  • J’ai hâte de subir ta vengeance…

Jake et Anna se mettent à rire pendant quelque minutes, puis lorsqu’ils cessent, leur regard se croisent, une sorte d’attirance se propage dans leur corps, Jake approche doucement son visage de celui d’Anna, leur lèvres sont sur le point de se toucher, ils se séparent lorsque les pleurs de Charlie se font entendre dans le baby-phone. Anna se lève du canapé, suivit de près par Jake.

  • Hum…je…je vais monter la voir.
  • Je viens avec toi.
  • Non, il vaut mieux que tu rentres chez toi, je suis fatiguée, je vais aller me coucher…

Anna n’ose pas le regarder, « Mais qu’est-ce que tu fou bordel ?! Ce n’est pas ça que tu dois dire normalement, tu ne devrais même pas parler, tu devrais l’embrasser ! » lui crie sa conscience en grognant.

Jake récupère sa veste et se dirige vers la porte d’entrée. Anna le regarde s’en aller, « Mais le laisse pas partir putain ! » lui hurle sa conscience. Jake lui fait un sourire et ferme la porte d’entrée. Elle l’a laissé partir, sans rien dire, sans rien faire. Elle revient à la réalité et monte dans la chambre de sa fille, elle entre et sort Charlie de son berceau.

Anna va s’asseoir dans son fauteuil et donne le sein à Charlie, qui pour son âge est déjà très vorace. « Pourquoi elle est aussi gourmande que ses oncles elle ? » se demande sa conscience en s’assaillant sur une chaise et prenant la position du penseur. Une fois que Charlie eu finit son repas, Anna la dépose dans son berceau et la recouvre d’une jolie couverture nounours que Connor lui a offert.

Puis Anna redescend dans le salon, elle éteint la télé et va dans la cuisine pour faire la vaisselle. Elle se met à nettoyer jusqu’à ce que la sonnette retentisse, la jeune fille retire ses gants et va ouvrir la porte, elle y trouve Jake, l’air confus.

  • J’ai oublié de te donner quelque chose…

Anna hausse les sourcils, Jake se rapproche et la fixe un instant avant de l’embrasser.

Anna ne le repousse pas, elle passe ses mains dans sa nuque et agrippe les cheveux du jeune homme. « Oui, oui, oui ! Enfin ! » hurle de joie sa conscience. Au fond d’elle, Anna n’attendait que ça, qu’il l’embrasse, qu’il l’embrasse encore et encore, comme si c’était la dernière fois, comme si leur vie en dépendait.

  • Jake… murmure-t-elle contre ses lèvres.

Le jeune homme mord doucement la lèvre d’Anna, Jake met fin à leur baiser, il fixe Anna un instant avant d’enfin prendre la parole.

  • Je sais je n’aurais pas dû, mais j’en crevé d’envie…
  • Ne t’excuse pas.
  • Je ne sais jamais comment je dois m’y prendre avec toi, tu es la première personne qui me fait ressentir ça.
  • Et…qu’est-ce que tu ressens ?
  • Je sais que tu l’as deviné…
  • Peut-être bien.
  • Ne me force pas à le dire.
  • Excuse-moi de vouloir l’entendre, mais bon, tant pis, dit-elle en se retournant et en se préparant à retourner faire la vaisselle.

Jake saisit sa main, Anna se retourne doucement vers lui, attendant avec impatience ce qu’il allait enfin lui avouer.

  • Je suis amoureux de toi Annabeth Jane WALKER, je t’aime, pour moi l’amour c’est un truc inexistant avant, puis je t’ai rencontré, et là j’ai enfin su ce que c’est vraiment l’amour. Jake Thomas COOPER, amoureux, incroyable non ? Mais pourtant, c’est la pure et simple vérité…

« Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer….et merde… » lui dit sa conscience en sortant des mouchoirs pour essuyer ses larmes. Anna se met à rire et à pleurer de joie. La jeune fille se colle contre Jake et enroule ses bras autour de sa nuque.

  • Je n’arriverais pas à le dire seul.
  • À trois. Un, deux, trois…
  • Je t’aime…. se dirent-ils

Ils ont passé une bonne partie de la nuit à discuter et à se câliner, vers minuit trente, Anna finit par s’endormir sur les genoux de Jake qui décide de la monter dans sa chambre. Lorsqu’Anna se réveille, elle sent des bras autour de ses épaules, elle sourit en sachant qui est là, elle embrasse doucement les mains du jeune homme qui émit un grognement digne d’un homme de Neandertal, ce qui fit rire la jeune fille. Elle sent un poids se soulever de son matelas et voit la tête de Jake au-dessus de son épaule, souriant.

  • Bonjour, ma belle.
  • Bonjour, sexy-boy.
  • Sexy-boy, sérieusement ?
  • Les surnoms classiques c’est nul, autant être originale.
  • Très bien, alors je t’appelle sexy-banana…
  • Mais c’est nul ça.
  • Moi j’aime bien, sexy-banana.
  • Bah moi je n’aime pas, dit-elle en reposant sa tête sur l’oreiller.

Jake sourit et se penche vers l’oreille d’Anna et n’arrête pas de murmurer « Sexy-banana ». Anna fait mine de bouder mais ne peut tenir plus de trente seconde avant de rire. Jake se met également à rire et resserre son emprise sur Anna et met sa tête dans son cou pour y parsemer quelque doux et tendre baiser, ce qui fait frissonner la jeune fille.

  • J’ai toujours su que je te faisais de l’effet.
  • Fait attention, tes chevilles ne vont pas tarder à exploser.
  • Je ne m’en fais pas pour elle, mais pour toi, tu vas exploser de plaisir. Bam et bye bye Anna !
  • Très bien… dit-elle faussement vexée en essayant de se lever

Sauf que Jake n’est pas décidé à la lâcher. Il resserre d’avantage son emprise sur elle.

  • Je ne compte pas te lâcher.
  • Ah oui, vraiment ?
  • Penses-tu, je t’ai eu, maintenant je te garde, pour toujours.

Quelqu’un toque à la porte d’Annabeth, les deux jeunes stoppent tout mouvement, puis la voix de Matthew se fait entendre, Anna pousse rapidement Jake hors de son lit, le jeune homme grogne et roule sous le lit de la jeune fille qui tente d’effacer toute trace du passage de Jake en jetant ses affaires sous le lit.

  • Bien dormit ? demande Matthew
  • Parfaitement bien…
  • Tu ne t’es pas trop ennuyé hier ?
  • T’en fait pas pour moi, j’ai passé une soirée…merveilleuse.
  • Comment ça ?
  • Je te t’expliquerais plus tard, alors, le match ?
  • C’était génial ! Un K.O au septième round, Erik MORALES est vraiment incroyable, il m’a même signé mes gants de boxe.
  • Tu me les montreras plus tard…
  • T’inquiète, maman et papa sont sortis acheter des jouets et des vêtements à Charlie et…
  • Attend elle déconne là, Charlie est trop gâtée, faut qu’elle se calme parce qu’à dix ans elle va se prendre pour une diva si on lui cède tout.
  • Tu connais maman, hein.
  • J’ai peur du résultat.
  • Tu vas en pleurer je pense, enfin…tu viens manger un bout avec nous ?
  • Non merci, j’ai quelque chose à régler, dit-elle en jetant un rapide coup d’œil vers le sol.

« Si Jake fait le moindre bruit, je suis dans la merde jusqu’au cou » lui dit sa conscience en claquant des dents dû à la peur. Matthew s’en va après lui avoir embrassé le front, une fois qu’il n’y eut plus le moindre bruit, Jake sort sa tête du dessous du lit d’Annabeth.

  • Une soirée merveilleuse, vraiment ?
  • Ne commence pas.
  • Je suis vraiment flatté…
  • Et toi alors, ta soirée ?

Jake remonte dans le lit d’Anna et ils se glissent sous les couvertures, Jake passe sa main le long de son ventre et l’embrasse tendrement.

  • Si je te dis que je suis plus qu’heureux avec toi, tu me crois ?

Anna se met à sourire et passe ses mains autour du cou de Jake.

  • J’ai cru tellement de chose venant de toi…
  • Et si je te confirme que c’est la vérité ?
  • Alors prouve-le.

Jake embrasse Annabeth, « Putain ce mec embrasse comme un dieu… » crie de joie sa conscience. Puis Jake murmure des « Je t’aime » tout aussi magique et doux les uns que les autres. Anna eu un frisson dans le corps entier lorsqu’il se met à déposer de doux baiser dans son cou.

  • Satisfaite de ma preuve miss WALKER ?
  • Assez, oui… dit-elle en souriant comme une imbécile.

« Soit c’est officiel soit il joue encore une fois avec toi…mais sachant que je l’ai jamais vue comme ça, je penche pour la première hypothèse… » en conclu sa conscience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s