Un Amour Inattendu

Chapitre 9

chapitre-9*Flash-Back, trois ans plus tôt*

Ce jour-là, Daniel et Jake joue au football dans le jardin, pendant qu’Annabeth est en train de se baigner dans la piscine avec Naomi et Jessie. Les trois filles s’amusent dans l’eau lorsqu’Anna reçoit un ballon en pleine tête, des éclats de rire se font entendre.

Annabeth n’eut pas à chercher, Jake et Daniel sont morts de rire. Anna sort de l’eau et va dans la maison, le ballon sous le bras, elle revient quelque seconde plus tard munit d’un couteau. Daniel penche la tête en comprenant ce que sa sœur va faire.

  • Alors comme ça tu m’envoie un ballon dans la tête…?
  • Aller, rend nous le ballon… dit Daniel

Anna fait un sourire mesquin et plante le couteau dans le ballon. Daniel regarde Jake, ils se dirigent vers Annabeth et l’attrapent pour la jeter dans la piscine. Lorsqu’Anna revient à la surface, la main sur le visage, le sang présent sur sa main.

  • Anna ça va ? s’inquiet Daniel
  • Je crois que je me suis cassée le nez…

*Fin du Flash-Back*

  • Tu l’avais fait exprès…
  • Mais non enfin, je voulais juste attirer ton attention, tu me plaisais beaucoup !

Annabeth reste muette, Jake réalise qu’il vient de lui avouer ses sentiments…

  • Quoi…?

Jake prend les mains d’Anna dans les siennes, il se rapproche d’elle et pose sa main sur son visage et lui caresse la joue avec son pouce.

  • Dès le premier jour où j’ai posé les yeux sur toi, j’ai sentis quelque chose au fond de moi. Mais toi, tu me détestais…

« En même temps tu m’as pété le nez, t’étonne pas… » s’exclame sa conscience.

  • On s’est toujours bouffé le nez toi et moi, j’ai toujours voulu t’avouer ce que j’avais sur le cœur mais tu m’envoyé chier à chaque fois…

Anna sourit en repensant à tous les moments où Jake voulait lui parler. Elle est toujours froide et distante, alors à force, Jake en faisait de même, il la bousculait, l’embêtait lorsqu’il le pouvait…

  • Alors j’ai laissé tomber, je t’ai fait des sales coups et du coup, tu me déteste encore plus…
  • Tu te souviens de la catapulte de peinture dans ton casier…?
  • Heu…oui.
  • Ce n’était pas Dan, c’était moi.

Jake hausse les sourcils et écarquille les yeux avant de rire. Il s’approche du visage d’Annabeth et fait glisser ses lèvres contre les lèvres de la jeune fille sans l’embrasser pour autant.

  • Si tu sais le nombre de fois dont j’ai rêvé de t’embrasser, de te serrer dans mes bras…

Il mord doucement et sensuellement la lèvre inférieure d’Anna.

  • En réalité, j’ai toujours était séduit par ton sale caractère, par ta grande gueule, par ton magnifique visage, par ton beau sourire, tu me rends dingue Anna…

Annabeth ferme les yeux, la phrase que Jake vient de prononcer, passer en boucle dans sa tête. Jake approche timidement son visage et pose ses lèvres sur celle d’Annabeth, qui passe ses mains sur son visage, elle agrippe ses cheveux et approfondit leur baiser.

  • Je te déteste…
  • Je te déteste encore plus…

Annabeth sourit et repose ses lèvres sur celle de Jake, ils se séparent lorsqu’ils entendent la porte d’entrée claquer. Ils se fixent un instant, les yeux écarquillé, l’air de dire « On est dans la merde ».

  • Anna ?
  • Cache-toi sous mon lit…

Jake roule sur le lit et se glisse sous celui-ci. Quelqu’un toque à la porte de la chambre, Annabeth invite la personne à rentrer, Daniel apparut.

  • Tu n’es pas en cours ?
  • Prof absent…
  • Ah…

Un long silence envahi la pièce, Anna n’ose pas regarder son frère, Daniel, lui, fixait le sol en se grattant la nuque.

  • Ecoute Anna, je te demande pardon pour hier, j’étais énervé et…
  • Je ne t’en veux pas tu sais, je comprends que tu l’ais mal prit.
  • Ce n’est pas que je l’ai mal prit mais…ça m’a fait un choque. Toi et Jake c’est…enfin il a quatre ans de plus que toi, vous vous détesté non ?
  • C’est compliqué…

Daniel soupire, il a toujours cet air gêné, Annabeth le fixe un instant avant de se lever pour aller l’enlacer. Daniel l’entoure de ses bras et la serre contre lui, il ne peut pas lui en vouloir, Anna est sa princesse, sa sœur…

  • Je veux juste te demander une chose…
  • Vas-y….
  • Est-ce que…est ce que tu l’aime ?
  • Oui…

Daniel prend une grande inspiration, et pose ses mains sur les épaules d’Annabeth, la regardant droit dans les yeux.

  • Si j’apprends qu’un jour, il t’a fait du mal, je te jure qu’il le paiera.
  • Dan…tu sais qu’il ne me fera pas de mal.
  • J’ai peur pour toi…
  • Je suis une WALKER, et les WALKER c’est des battants…tu le sais.

Daniel pousse un long soupire et tire sa sœur contre lui, il la serre à nouveau dans ses bras et frotte son dos de manière rassurante.

  • Je t’ai toujours protégé, ce n’est pas maintenant que ça va changer…
  • Je le sais Dan, je le sais…
  • Tu sais que je t’aime plus que tout, tu es ma princesse.
  • Moi aussi je t’aime Dan, mais un jour, tu devras arrêter de me protéger du monde, je dois faire mon propre chemin…
  • C’est mon rôle de grand-frère de te protéger, c’est ma mission…

Annabeth rigole, Daniel, lui embrasse le haut du crâne et se détache d’elle avant de quitter la chambre de sa sœur. Jake sort de sa cachette et se met face à Anna, il pose ses mains sur son visage et l’embrasse tendrement. « Tu embrasses comme un dieu ! » hurle sa conscience. Le jeune homme se détache des lèvres d’Annabeth et caresse doucement sa joue.

  • Je passe te prendre à minuit…
  • Où on va ?
  • Ça, c’est ma surprise…

Anna sourit, Jake l’embrasse une dernière fois avant de quitter sa chambre par la fenêtre. Annabeth le regarde partir, une fois qu’il quitte son champ de vision, Anna retourne dans son lit et s’enfoui sous sa couette. « Tu te rend compte que c’est mal honnête envers Dan ? » hurle sa conscience, ça oui, elle le sait, mais elle l’aime.

*Minuit*

Annabeth est allongée sur son lit, plongée dans ses pensées, tout le monde dort dans la maison, lorsqu’elle entend des cailloux taper contre la fenêtre de sa chambre, elle se lève et va à sa fenêtre, elle l’ouvre, Jake est dans la rue, adossé à sa moto.

Il lui fit un signe de la main, Anna passe par sa fenêtre et descend sur le toit de la véranda pour enfin atterrir dans la rue.

  • Viens… indique Jake

Il prend sa main et l’emmène jusqu’à sa moto, Jake monte le premier et tend un casque à Annabeth, elle le prend et l’enfile, Jake démarre et ils quittent le quartier. Ils roulent pendant environ un quart d’heure, Jake se gare sur un parking désert, ils descendent et marchent pendant quelque minutes avant d’arriver sur un pont, se trouvant face à Big Ben.

  • J’adore cet endroit la nuit, c’est calme, tu peux réfléchir en paix, dit Jake
  • C’est magnifique…

Les étoiles brillent dans le ciel, Anna relève la tête et fixe le ciel. Jake passe derrière elle, l’entoure de ses bras et pose sa tête sur l’épaule d’Anna.

  • À quoi penses-tu ? demande Jake
  • Quand je regarde le ciel, je pense à toutes les personnes que j’ai connues et qui sont mortes, je me dis qu’ils sont en paix maintenant…

Jake ne dit rien et pose ses lèvres sur la joue d’Annabeth, elle sourit et soupire d’aise.

  • Pourquoi m’as-tu emmené ici ? demande la jeune fille
  • Cet endroit représente quelque chose pour moi, quelque chose d’important…
  • Comme ?
  • C’est ici que mon père a demandé ma mère en mariage…

Annabeth écarquille les yeux et rigole « S’il te demande en mariage tu te bars en courant… » ricane sa conscience

  • Rassure toi, je ne vais pas te demander en mariage, pas encore du moins…

Annabeth écarquille d’avantage les yeux, elle a définitivement perdue tous ses moyens

  • Je n’ai jamais rencontré tes parents…

Jake se racle la gorge et se détache d’Annabeth, il s’appuie contre une barrière et pousse un long soupire.

  • Mes parents se sont séparés, explique-t-il, après ma naissance, ça n’allait plus du tout entre eux. Ma mère est partie, elle s’est remariée, elle a eu d’autres gamins. Mon père m’a élevé seul jusqu’à ce qu’il parte en prison.
  • En prison ?!
  • Il n’a jamais était quelqu’un de bien, c’était un rebelle au lycée, maintenant c’est un tueur de flic.

Annabeth rigole « Mais oui, prend moi pour une conne… » ricane sa conscience. Jake penche la tête, l’air de dire « Je suis sérieux », Anna perd très vite son sourire.

  • Il…il a vraiment fait ça ?
  • Il a tué un garde pendant un braquage, ça a mal tourné…
  • Mais quand il est parti en prison, qu’est-ce que tu es devenu ?
  • J’avais huit ans quand il est parti en prison, j’ai étais trimbalé de famille d’accueil en famille d’accueil, toute aussi craignos les unes que les autres…
  • Oh…désolé.
  • Quand j’ai eu seize ans, j’ai obtenu mon émancipation. J’ai fait quelque petit boulot, jusqu’à ce que j’en trouve un dans un garage. Ce n’est pas terrible et crevant mais ça paye les factures…j’ai pu arrêter de travailler quand ma mère a commencé à payer mon loyer…

Annabeth s’approche de lui et s’appuie à son tour contre la barrière. Elle regarde Jake qui fixe un point dans le vide.

  • Tu as eu une enfance difficile…
  • Maintenant j’ai une vie heureuse.

Jake tourne la tête vers Annabeth et la tire contre lui pour la serrer dans ses bras, il lui embrasse le front et lui murmure : « Je suis heureux grâce à toi… »

*Maison des WALKER*

Annabeth descend de la moto de Jake et retire son casque. Jake fait de même et coupe le contact.

  • J’ai passé une merveilleuse soirée…

Jake prend sa main et la tire jusqu’à lui, il pose sa main sur sa nuque et l’embrasse tendrement.

  • Ça ne sera pas la dernière…

Annabeth sourit, repose et enroule ses bras autour de la nuque de Jake avant de poser ses lèvres sur les siennes. Elle se détache des lèvres du jeune homme et rentre chez elle, juste avant d’entrer par la fenêtre de sa chambre, Jake l’interpelle.

  • Anna…
  • Oui…?
  • Je…te souhaite une bonne nuit.

Annabeth sourit et rentre dans sa chambre, « Tu t’attendais à quoi, à un je t’aime ? Bah non, tu peux crever ma vieille… » ricane sa conscience en fumant une cigarette et en buvant une bière.

« Tu es en cloque, un jour, tu vas te faire larguer comme une merde, tu vas chialer pendant des semaines et puis tu vas refaire ta vie…c’est comme ça. » relativise sa conscience. « Voit les choses en face, un jour tu vas être tellement énorme, il ira voir ailleurs… » relativise-elle encore.

  • Alors comme ça tu fais le mur… ?

Annabeth sursaute et revient à la réalité, sa mère et son père sont assis sur son lit, les bras croisés.

  • Répond, insiste Hope
  • Et bah…je suis allée prendre l’air.
  • Va dans ta chambre… dit Keith
  • Mais papa, je suis dans ma chambre.

Keith est totalement endormis, ils se lèvent et quittent la pièce. Annabeth souffle de soulagement, « Tu l’as échappé belle gros tas… » rie sa conscience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s