Un Amour Inattendu

Chapitre 7

chapitre-7*St Thomas’ Hospital*

Annabeth est assise près de sa mère, lisant un magazine, dans la salle d’attente de l’hôpital.

  • Mademoiselle WALKER…! annonce le docteur

Annabeth se lève et suit le docteur accompagnée de sa mère. Ils entrent dans une salle, le docteur demande à Annabeth de s’installer sur le fauteuil, de déboutonner son pantalon et de soulever son t-shirt. Anna s’exécute, le docteur lui mit un gel sur le ventre avant de passer un capteur. Hope qui est assise près de sa fille prend sa main, elles fixent l’écran et le fœtus apparait.

  • Voilà, c’est votre bébé. Comme vous pouvez le voir, il se développe très bien, dit le docteur
  • Je peux avoir une photo ? demande Annabeth
  • Pas de soucis, vous pouvez vous rhabiller.

Ils quittent la pièce et vont dans le bureau du docteur, il donne une photo de l’échographie à Annabeth.

  • Vous pouvez estimer le nombre de semaine de grossesse ? demande Hope
  • Seize semaines… affirme le docteur
  • L’avortement n’est plus possible, le délai est passé, annonce Hope
  • Si vous ne souhaitez pas garder le bébé, vous pouvez toujours accoucher sous X… continue le docteur
  • Ça veut dire quoi ? demande Annabeth
  • Accoucher sous X veut dire que tu abandonneras ton bébé à la naissance, explique Hope

Annabeth baisse la tête, Hope paye le docteur et elles s’en vont. Dans la voiture, ni Anna ni Hope ne parlent.

  • Qu’est-ce que tu comptes faire ?
  • Je n’en sais rien…
  • Tu vas devoir te décider, la grossesse croit moi, ça passe vite.
  • Je sais mais, c’est la vie d’un enfant, imagine qu’il tombe sur une famille horrible qui va le maltraiter…
  • Tu veux le garder pas vrai…?
  • Oui…

Hope prend une grande inspiration et se concentre sur la route, lorsqu’Anna a vue pour la première fois, le fœtus sur l’échographie, elle a ressentie un pincement au cœur, elle réalise qu’elle porte la vie en elle, que c’est bel et bien son enfant.

  • C’est un choix difficile à prendre, je sais.
  • Anna, tu sais qu’on sera tous là pour toi, quoi que tu fasses.
  • Papa va me tuer…
  • Ton père est seulement sous le choc, la colère à prit le dessus, tu le connais. Mais il t’aime et il soutiendra toujours tes choix, même les plus fous.
  • Vu comment il m’a traité hier soir, je n’ai pas l’impression qu’il m’aime.
  • Laisse-le se calmer et digérer la nouvelle.

Annabeth ne répond pas et regarde le paysage défiler à travers la fenêtre.

*South Hampstead High School*

Annabeth est revenu en cours, elle est actuellement en train de récupérer ses affaires dans son casier, lorsqu’elle ferme son casier, elle sursaute en voyant William.

  • Qu’est-ce que tu veux, toi ?
  • Ecoute bébé, on a fait une erreur, on était bien ensemble.

William pose sa main sur la joue d’Annabeth, celle-ci baisse les yeux sur la main du jeune homme.

Lorsqu’Annabeth repose son regard sur William, il se penche vers elle pour poser ses lèvres sur celle de la jeune fille. Mais Anna se dégage de son emprise et lui colle une gifle phénoménale.

  • Arrête, arrête de me prendre pour une conne ! Tu n’es qu’un connard, tu t’es servi de moi ! Tu voulais juste te vider parce que tes putes n’étaient pas disponibles, maintenant que tu n’as plus personne, tu reviens vers moi. Arrête ça, je ne veux plus te voir, plus te parler, casse toi, tu me dégoûte !
  • Tu le regretteras, crois-moi…

*Cours de français*

  • Bien, vous allez commencer vos travaux avec vos tuteurs. À la fin de l’heure, vous devrez me rendre une page, rédigée en français, de ce que vous avez fait avec vos tuteurs, explique le professeur

Annabeth est assise à côté de Jake, écrivant une rédaction en français, elle ne prêtait pas attention à lui. Elle arrête d’écrire lorsque Jake fit glisser une feuille de papier vers elle. Annabeth ouvre et voit un mot : « Tu fais la gueule ? »

  • Je ne fais pas la gueule…
  • Je vois bien que tu n’es pas dans ton état normal.
  • C’est William, il veut que je sorte à nouveau avec lui…
  • Je sais.
  • Comment ça ?
  • Je vous ai vu, j’ai vu aussi la belle gifle que tu lui as donnée.
  • Tu m’espionne maintenant ?
  • Pas du tout, j’allais en cours et je vous ai vu, je voulais juste voir comment ça allait se passer.

Annabeth reprend sa rédaction, Jake lui tend un nouveau bout de papier « Pourquoi tu n’étais pas là ce matin ? »

  • Je suis allée passer une échographie…
  • Et ?
  • Je suis enceinte de 16 semaines, le bébé se développe bien.
  • Tant mieux alors…
  • Tu n’en a rien à foutre ou je me trompe ?
  • Ce n’est pas ça, mais, je ne sais pas quoi faire moi.
  • Bah ne fait rien, je me débrouillerais toute seule.

Jake a senti qu’elle est énervée, il passe son bras autour de son épaule et lui embrasse la joue. « Tu me fais la gueule ? » murmure Jake.

  • Je te déteste…
  • Je te déteste encore plus…

*Seize heures*

En ce moment, Annabeth est dans le gymnase, elle se rend à son cours de danse. Elle passe devant le bureau de son professeur, celui-ci sort et l’interpelle :

  • Anna, je peux te parler ?
  • Oui, bien sûr…

Annabeth entre, son professeur s’installe à son bureau et insiste la jeune fille à s’installer.

  • Ecoute Anna, ce que j’ai à te dire, n’est vraiment pas facile…

Annabeth fronce les sourcils, ne comprenant pas où son professeur veut en venir…

  • Je dois malheureusement te renvoyer de l’équipe de danse…
  • Quoi, mais pourquoi ?!
  • Je suis vraiment navré, beaucoup de rumeur circulent sur toi, disant que tu es enceinte, je ne peux pas me permettre d’avoir une adolescente enceinte dans mon groupe de danseur. Si tu te blessais, s’il y avait le moindre problème, je serais tenu pour responsable.
  • Mais ce ne sont que des rumeurs enfin, vous ne pouvez pas me faire ça !
  • Anna, je ne suis pas aveugle, ça se voit enfin…

Annabeth souffle d’exaspération, ne croyant pas qu’elle peut être renvoyée du groupe à cause de sa grossesse. Elle prend son sac et se lève, lorsqu’elle se prépare à sortir, elle se tourne une dernière fois vers son professeur.

  • C’est vraiment dégueulasse de me faire ça, je ne pourrais jamais faire mes preuves lorsque des recruteurs viendront juger les concours, j’aurais jamais de place dans une école…!
  • Ecoute, lorsque tu auras accouché, je te redonnerais ta place, tu es une danseuse incroyable Anna, ton talent est immense. Mais pour le moment, je tiens à ce qu’il ne t’arrive rien et que…
  • Et qu’une adolescente en cloque ne gâche pas les chorégraphies…

Le professeur soupire, Annabeth le regarde de haut en bas et s’en va en claquant la porte.

Elle reste adossée contre la porte quelque seconde, levant les yeux au ciel, entendant à nouveau ce que son professeur venait de lui dire. Son regard fut attiré par une affiche, le concours de fin d’année. Annabeth contracte la mâchoire et se rua sur le mur pour arracher et déchirer en mille morceaux l’affiche.

  • Anna ?

Annabeth relève la tête et voit Naomi et Jessie, leur sac sur les épaules, les sourcils froncés.

  • Qu’est-ce que… commence Naomi
  • Je suis virée du groupe.
  • Hein ?! crient en cœur Jessie et Naomi
  • Vous avez très bien compris…
  • Mais pourquoi ? demande Jessie

Annabeth passe ses mains sur mon visage et remit ses cheveux en arrière. Elle a la haine, ce qui lui arrive est trop injuste…

  • Le professeur m’a viré parce-que…
  • Ce n’est pas une réponse ça, dit Naomi
  • Parce que je suis enceinte.

Naomi et Jessie se regardent d’un air choqué, lorsqu’elles regardent à nouveau Annabeth, celle-ci pleure à chaude larmes.

  • Je craque, je n’en peux plus, je suis à bout…

Naomi prit le bras d’Annabeth et la tire contre elle pour la serrer dans ses bras.

« Chialeuse, chialeuse, chialeuse ! » rie sa conscience…

  • Je suis une putain de chialeuse…
  • Mais non… dit Jessie

Jessie se joignis à leur câlin, Annabeth se détache d’elles en séchant ses larmes.

  • Aller à votre entraînement, je vais voir mes frères…
  • Tu es sûr que ça va aller…? demande Jessie
  • Mais oui, ne t’inquiète pas.

« Mais non ça va pas, menteuse va ! » hurle sa conscience, évidemment que ça n’allait pas, plus rien n’allait depuis qu’elle était enceinte…

Elle attend que Naomi et Jessie disparaissent pour quitter le gymnase, elle se rend dans un magasin, elle prend une bouteille de vodka et la paye. Elle n’a aucun problème pour passer à la caisse, avec une fausse carte d’identité, elle est tranquille.

Une fois en dehors du magasin, elle retourne au lycée et va au parking, désert à cette heure-ci. Elle ouvre sa bouteille et boit une gorgée, puis deux, puis une dizaine. Rien n’a d’importance à ce moment, elle se fiche de tous. Annabeth va vers la voiture de Daniel, en trébuchant, les effets de l’alcool se fait ressentir.

La voiture étant verrouillée, Annabeth s’assit contre une roue de la voiture et continue de boire. Elle sait que ce n’est ni bon pour elle, ni bon pour le bébé, mais après tout, « Qu’est-ce que ça peut foutre ? » se demande-t-elle ? Petit à petit, ses yeux commencent à se fermer, la fatigue ? Non, autre chose, quelque chose qui vient d’ailleurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s