Un Amour Inattendu

Chapitre 6

chapitre-6*Lendemain matin, chez les WALKER*

  • ANNA, REVEILLE-TOI, TU VAS ÊTRE EN RETARD !

Annabeth ouvre les yeux et soupire d’aise. Elle est confortablement installée dans son lit, la tête contre quelque chose de chaud. Ce qui lui parut étrange, elle fronce les sourcils et ouvre les yeux. Annabeth remarque très vite qu’elle a la tête posée contre le torse de Jake, visiblement, il a dormit ici. Anna le regarde dormir, « il est trop sexy… » pense-t-elle.

  • Arrête de me regarder, c’est flippant.

Annabeth, surprise, se décolle de son torse et roule sur le côté avant de tomber de son lit. Elle entend Jake rire, il se redresse et se mit sur le ventre pour regarder Anna, étalée sur le dos, sur le sol de sa chambre.

  • Bonjour ma belle…
  • La honte.

Jake rigole, suivit d’Anna. La jeune fille passe ses mains sur son visage, morte de honte…

  • ANNA, QU’EST-CE QUI CE PASSE, J’AI ENTENDU DU BRUIT, TOUT VA BIEN ?

Anna se redresse subitement en entendant la voix de sa mère.

  • Hum…oui, oui, je suis juste tombée, tout va bien maman…!
  • TU NE T’ES PAS FAIT MAL… ? s’inquiet sa mère
  • Non maman…
  • ALORS, GROUILLE-TOI, HABILLE-TOI… !

Annabeth soupire et se relève, elle reste face à Jake, qui la regardait de haut en bas en se mordant la lèvre inférieur. Anna lève les yeux au ciel, lorsqu’elle se rend à son dressing, Jake attrape son bras et la tire sur le lit. Il enroule ses bras autour de sa taille et la serre contre lui, en frottant son nez dans le cou d’Annabeth. Un moment parfait.

*South Hampstead High School*

Annabeth est assise à côté de Naomi en cours de français. Anna a la tête ailleurs, elle pense à sa grossesse, à Jake, à William. Elle est toujours autant perdue, elle est persuadée que Jake est le père, William a utilisé un préservatif lors de leur rapport. Mais Jake, lui, ne l’a pas fait. Annabeth est absorbée par ses pensées, elle ne fait pas attention à Naomi qui lui secouait le bras pour la faire réagir, ni à son professeur qui arrive et lui claque un livre sur le haut du crâne.

  • Mais vous êtes malade ?!
  • Moi non, je vais très bien, mais vous miss WALKER, vous n’êtes pas là, vous êtes ailleurs. Avez-vous fait votre rédaction ? demande le professeur
  • Je l’ai oublié…
  • Mais bien sûr. Ça vous fera une heure de retenu.
  • Quoi ?! Non mais attendez c’est complètement débile !
  • Deux heures de retenu pour vous miss WALKER…!

Annabeth soupire, pour la première fois de sa vie, elle a une heure de retenu.

*Salle de retenu, seize heures trente*

Annabeth entre dans la salle et se met au fond. Elle sort le devoir que son professeur lui a donné, le fit en quelque minutes et mit ses bras sur la table en enfouissant sa tête dedans. « Je vais me faire chier… » se dit-elle. Elle reçoit un coup sur la tête, elle grogne puis relève la tête, pour voir Jake, assis à côté d’elle, la regardant en souriant.

  • Puis-je savoir ce qu’une jolie jeune fille comme toi fait dans une salle de retenu.
  • Figure-toi que les jolies filles comme moi, peuvent aussi être en retenue.
  • Qu’est-ce que tu as fait ?
  • J’ai oublié de rendre une rédaction. Et toi ?

Jake fait basculer sa chaise en arrière et la colle contre le mur, il passe ses bras derrière sa tête et soupire.

  • Je me suis battu…
  • Avec qui ? demande la jeune fille
  • William.

Annabeth fixe Jake, à la fois choquée et énervée. Jake fixe le devant de la salle, avec un léger sourire.

  • Mais pourquoi as-tu fait ça ?!
  • Cet abruti vient me voir et m’accuse de tout et n’importe quoi…
  • Comment ça « tout et n’importe quoi ? »
  • Soit disant que je t’ai foutu en cloque…

Annabeth tourne la tête, ne voulant pas le regarder. « Oh putain de merde… ! » Comment William sait ceci…elle n’en a parlé à personne, encore moi à lui.

  • Quel tas de connerie…
  • Oui…un gros tas de connerie. D’où il sort ça ?
  • Il m’a dit que tu as pris du poids, en particulier du ventre.
  • Mais n’importe quoi, j’ai plus le droit de prendre du poids ?! s’énerve la jeune fille
  • T’énerve pas, il a aussi dit que quand il est passé chez toi, récupérer des affaires alors que tu étais chez Naomi, il a trouvé une photo d’échographie.

Annabeth ne répond rien. Elle fixe un point dans le vide, Jake ne l’entendant plus parler, tourne la tête vers elle.

  • C’est n’importe quoi, pas vrai ?
  • Anna, ce n’est pas vrai ce qu’il a raconté, hein, c’est que des conneries…?

« Tu es coincée ma vieille… » rie sa conscience. Annabeth dégluti et regarde Jake, ses yeux sont remplit de larme, Jake la voyant dans cet état, comprit toute suite. Il ne s’agissait pas de conneries.

  • Non, non, si …?

Annabeth hoche la tête, la cloche sonne, elle en profite pour quitter la salle de retenu. Jake la suit, elle va dans les toilettes et s’effondre au sol, en pleure.

Elle entend la porte des toilettes s’ouvrir, Jake l’appelle, mais elle ne répond pas.

Il donne des coups dans toutes les portes de toilette, elles s’ouvrent violemment, et lorsqu’il donne un coup dans la porte des toilettes où elle se trouve, Anna sursaute et ne put s’empêcher de sangloter.

  • Ouvre-moi Anna…
  • Va-t’en Jake.

Jake redonne un coup dans la porte, Annabeth sursaute à nouveau. Elle n’arrive pas à ce calmé, ses sanglots sont de plus en plus forts.

  • Si tu n’ouvres pas tout de suite, je défonce cette putain de porte !
  • Jake… arrête, tu me fais peur.

Jake se calme immédiatement. Il a horreur de la voir dans cet état, mais il doit se l’avouer, lui aussi avait peur.

  • Anna, je veux juste qu’on parle, ouvre moi.

Annabeth soupire, essuie ses larmes, se lève et ouvre la porte. Jake la regarde un instant avant de saisir son bras et de la tirer contre lui pour la serrer dans ses bras.

  • Je suis en plein cauchemars…
  • Ce n’est pas possible, je me suis protégé la première fois…
  • Mais pas la deuxième, ni la troisième, et tu as vu avec quoi je me retrouve, avec un putain d’accident de gamin !
  • Calme-toi…

Annabeth se détache brusquement de lui, elle commence à marcher dans la petite salle d’eau de son lycée.

  • Comment veux-tu que je me calme ?! Des tas de filles ne font pas gaffe, elles ne se protègent pas et il ne leur arrive rien, alors que moi, une fois, juste une fois putain !

Annabeth recommence à pleurer, elle est à bout de nerf, elle n’en peut plus. Elle s’écroule au sol. Jake s’assit près d’elle et la prend dans ses bras. Il la berce doucement pour l’apaiser, elle arrête de pleurer et redresse la tête.

  • Je peux plus avorter Jake, c’est trop tard.

Jake soupire bruyamment, il serre Annabeth contre lui. Cette dernière calme ses pleurs, c’est un cauchemar, un véritable cauchemar…

  • Mais tu as bien couché avec lui, alors imagine que la capote ai craquée, c’est possible que ça soit lui le père…
  • En fait, William et moi on n’a pas eu le temps de…enfin voilà quoi.
  • De quoi ?
  • En gros il n’a pas eu le temps de se vider quoi…
  • Je vois…pourquoi ?
  • Il me faisait mal, il s’y prenait comme une brute, au bout de cinq minutes, j’en ai eu marre….
  • J’étais meilleur que lui.

Annabeth se détache de lui et le frappe l’épaule. Jake rigole et la serre à nouveau contre son torse.

  • Aller, tu peux au moins l’avouer.
  • Même pas en rêve…
  • Aller, avoue…
  • Bon, un peu.

Jake lui donne des petits coups, pour la pousser à vraiment avouer.

  • Juste un peu ?
  • Un peu beaucoup…
  • J’en étais sûr.

Annabeth rigole et enfoui sa tête dans le cou du jeune homme.

  • Qu’est-ce qu’on va faire…?
  • Tu es enceinte depuis combien de temps ?
  • Quinze semaines, presque seize…
  • Fait voir ton ventre.

Annabeth ouvre son sweat-shirt et soulève son t-shirt, un petit ventre se formait, Jake le fixe avant de regarder Annabeth, avec un air disant « Je peux le toucher ? » Anna hoche la tête, Jake hésite avant de poser ses mains sur le ventre d’Annabeth.

  • Anna ?

Jake et Annabeth tournent la tête et voient William. Il fronce les sourcils et baisse les yeux sur les mains de Jake, posé sur le ventre d’Annabeth.

  • Mais qu’est-ce que…
  • Je peux tout t’expliquer…

Annabeth baisse son t-shirt et se lève pour se mettre face à William.

  • Non, c’est bon, j’ai compris…

William fait demi-tour et voulu sortir, Annabeth attrape son bras mais sans qu’elle ne le voie venir, William lui donne une gifle. La jeune fille le lâche et mit sa main sur sa joue, la bouche grande ouverte, totalement choquée. Jake se lève lorsqu’il vit ce que William vient de faire à Annabeth.

  • Espèce de petite salope !

Annabeth fit doucement glisser sa main de sa joue et serre la mâchoire, elle baisse la tête, faisant semblant de ne pas vouloir se défendre. Mais d’un coup, son poing s’écrase sur le visage de William qui part à reculons et tombe à terre, Annabeth a un sacré coup du droit comme disait Daniel.

  • Tu croyais que je ne savais pas que tu te tapais des putes, je suis pas naïve William. Quand je refusais de coucher avec toi, tu aller te vider les couilles à droite et à gauche, sans aucun remords. Tu oses lever la main sur moi et me traiter de salope, je n’ai qu’une chose à te dire…va te faire foutre !

Annabeth quitte les toilettes et se rend au gymnase. Elle va voir ses frères s’entraîner, aujourd’hui, elle n’a pas de cours de danse. Une fois dans la salle de boxe, Annabeth s’installe sur un banc, Daniel et Matthew s’entraînent sur le ring, pendant que Peter et Kyle tapait dans les punching-balls. Matthew aperçu sa sœur et l’appela.

  • Anna ! Amène-toi ! crie Matthew

Annabeth le salue d’un geste de main et monte sur le ring, Matthew, transpirant comme un porc, la prit dans ses bras et lui tend des gants de boxe.

  • Je sais que tu es triste en ce moment, défoule toi un peu… dit Matthew

Annabeth le regarde en haussant les sourcils, Matthew ne connait pas la raison de sa tristesse, mais il sait que lorsqu’elle est triste, Annabeth aime se défouler en dansant.

  • Aller, donne un coup… continue Matthew

Anna donne un premier coup, pas assez fort pour Matthew. Il se positionne derrière sa sœur et guide ses coups. Ils devient de plus en plus fort, Matthew la lâche et la laisse donner des coups seule. Elle expulse toute sa haine, ses larmes coulent, Daniel qui tenait les gants bouclier, les baisse en fixant sa sœur.

  • J’ai besoin d’air…

Annabeth retire les gants de boxe et quitte la salle, elle se rend sur le parking, sort un paquet de cigarette, lorsqu’elle voulut s’en allumer une, quelqu’un lui retire des lèvres.

  • Tu ne fume pas.

Annabeth tourne la tête et voit Daniel, elle lève les yeux au ciel et pousse un long soupire.

  • Laisse-moi…
  • Anna, qu’est ce qui t’arrive en ce moment…?
  • Rien, je vais parfaitement bien.
  • Me sort pas ça, pas à moi…
  • Je ne vois pas de quoi tu veux parler.
  • Tu es plus comme avant, tu rigole plus avec nous, tu es ailleurs.
  • J’ai juste du mal, ce n’est pas facile le lycée…
  • C’est ta première excuse, mais je sais qu’il y a autre chose…

Annabeth arrête de regarder son frère, ses larmes menace de couler, encore une fois. « Tu es qu’une pleurnicheuse… » se moque sa conscience. Mais c’est comme ça qu’elle se considère en ce moment, Annabeth ne pleure jamais. Elle ne montre jamais aucunes émotions.

Daniel la prend dans ses bras et la serre contre lui, il lui embrasse le haut du crâne, Annabeth prend une grande inspiration et murmure « Je suis enceinte… »

Daniel se détache doucement de sa sœur, il recule. Anna le regarde et soupire, « Il va-t’en coller une, tu es dans la merde cette fois ma poule… »

  • Tu es quoi ?!

Annabeth ramène automatiquement ses mains sur son visage, pour se protéger des éventuels coups que Daniel peut lui donner.

  • Si tu veux me frapper, je comprends. Mais évite juste le nez…

Elle entend Daniel rigoler, elle sent les mains de son frère s’emparer des siennes.

  • Je ne vais pas te frapper Anna, même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Aller, on rentre…

Il prend la main de sa petite sœur, montent dans la voiture et s’en vont.

*Maison des WALKER*

Annabeth est allongée dans le canapé, contre le torse de Daniel qui avait enroulé ses bras autour de sa sœur.

  • Mais, tu es vraiment enceinte ? demande Daniel
  • Je peux te montrer l’échographie si tu veux…
  • Fait voir…

Annabeth se détache des bras protecteur de son frère et monte dans sa chambre, elle prend la photo de l’échographie qu’elle a passée il y a un mois de cela… Elle redescend et retourne auprès de son frère. Anna se remet contre lui et lui tend l’échographie.

  • Il est où ? demande ce dernier
  • Tu ne le vois pas ?
  • Bah non…

Annabeth reprend la photo et désigne un petit point.

  • Tu vois, il est là… explique Annabeth

*Vingt heures trente*

La famille WALKER est au complet dans la salle à manger, à dîner dans le silence. Quelque fois, Keith et Hope parlent de leur journée à l’hôpital, Daniel, Kyle, Matthew et Peter parlent de leur entraînement à la salle de boxe.

*Vingt-une heures trente*

Annabeth est installée dans le canapé du salon, dans les bras de Daniel, Keith lit son journal, Hope est dans la cuisine, lorsqu’elle revient avec une assiette de gâteau, elle en propose à tout le monde sauf à Annabeth.

  • Je ne t’en propose pas ma chérie, tu as déjà assez prit de poids comme ça… dit la mère de famille

Annabeth baisse la tête, n’osant pas réagir face à la réflexion blessante de sa mère.

  • Au faite Anna, quel est la raison de cette prise de poids, tu fais pourtant beaucoup de sport…
  • Je…je suis enceinte.

Daniel tourne la tête vers sa sœur, ça y est, elle l’avait dit.

  • Qu’est-ce que tu viens de dire…?! demande Keith
  • C’est une blague ? renchéri Hope
  • Non maman, c’est loin d’être une putain de blague, je suis enceinte.

Keith replie son journal, se lève et saisit durement le bras de sa fille.

  • Tire-toi… ordonne le père de famille
  • Mais papa je…
  • Je vais te le dire une dernière fois, tire-toi.
  • Très bien, je vais dans ma chambre.
  • Je crois que tu as mal compris, quand je dis « tire-toi », ça veut dire que tu sors, tu t’en va de chez moi, toute suite !
  • Hors de question, elle reste ici Keith ! Va dans ta chambre Anna… intervient Hope

Annabeth se dégage de l’emprise de son père et monte s’enfermer dans sa chambre.

*Deux heures plus tard*

Les cries provenant du salon ont cessés, Anna est assise sur son lit, tenant fermement un coussin contre elle, ses frères sont passé la voir mais elle s’est enfermée dans sa chambre, ne voulant parler à personne. La porte s’ouvre, Hope entre et va s’installer sur le lit de sa fille.

  • Comment es-tu entrée ?
  • J’ai un double des clefs…

Hope se déplace et va prendre sa fille dans ses bras, Annabeth n’a plus la force de pleurer, elle l’a fait trop souvent ces dernier temps.

  • Je ne l’ai pas fait exprès maman…

Hope se détache de sa fille et la regarde droit dans les yeux, elle n’a pas un air froid, mais plutôt un air compatissant.

  • Je sais ça…mais enfin Anna, je t’ai parlé des moyens de contraception, il y a des capotes dans la salle de bain, pourquoi tu ne les as pas utilisé ?
  • Ce n’était pas prévu, c’est arrivé comme ça…
  • Bon, demain je t’emmène à l’hôpital pour passer une échographie.
  • Il m’en veut papa, pas vrai ?
  • Ne t’en fait pas pour lui, il va se calmer, aller, dors il est tard. Dors bien ma chérie…
  • Bonne nuit maman…

Hope embrasse le front de sa fille et quitte sa chambre, Annabeth s’allonge mais ne put fermer les yeux. Elle pense à William, à Jake, sa grossesse est la chose qui lui fait le plus peur, elle n’a jamais tenu un enfant dans ses bras, elle ne s’est jamais occupé d’un bébé. Lorsqu’elle est née, ses frères s’occuper d’elle.

Mais pour être honnête, Anna n’a aucune expérience. « Je suis dans la merde jusqu’au cou… » se dit-elle. Elle prit son iPod et mit en route, « To Build a Homede The Cinematic Orchestra », la musique la berce et elle finit par s’endormir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s