Un Amour Inattendu

Chapitre 4

chapitre-4

Un mois s’est écoulé, aujourd’hui, Annabeth part en voyage scolaire, en France. Elle est à la fois heureuse et énervée. Heureuse d’aller à Paris et énervée de devoir supporter Jake pendant une semaine. Avant de partir, elle embrasse William tendrement, puis serre ses frères dans ses bras.

*Euro-Star, huit heures trente*

Annabeth a ses écouteurs dans les oreilles, écoutant « Stay Away du groupe The Honorary Title ». Connor qui est assis à côté d’elle, se lève pour aller aux toilettes. Annabeth se replonge dans son écoute, elle senti un poids sur son épaule, la personne lui retire son écouteur, Annabeth tourne la tête et vit Jake.

  • Tu ne peux pas me laisser vivre ?
  • Je n’ai pas envie, tu écoutes quoi ?
  • Dégage, je n’ai vraiment pas envie de te parler.
  • Répond moi et je te laisse.
  • Stay Away, The Honorary Title, au revoir.
  • Ton épaule est trop confortable, je vais rester…

Annabeth lève les yeux au ciel et ferme les yeux, elle finit par s’endormir pour le reste du voyage.

*Hotel Adagio, Paris, neuf heures quinze*

Annabeth et Jessie s’installent dans leur chambre d’hôtel. Une belle chambre avec deux lits, une télévision écrans plat et pour leur plus grand plaisir, un mini bar remplit.

  • On est à Paris… s’exclame Jessie
  • C’est génial, mais j’ai envie de dormir moi.
  • Tu veux dormir alors qu’on est à Paris, la ville la plus romantique ! s’enthousiasme Jessie
  • Mes frères me manquent…
  • Alors moi, pas du tout, je peux enfin respirer et me vider l’esprit.
  • Qu’est-ce que ça fait de grandir avec des filles ?
  • C’est cool, je suis vraiment proche d’Eden et Faith, même si elles sont plus jeune que moi. C’est clair que grandir parmi des mecs, c’est…
  • C’est génial, tu peux te conduire comme un porc ils s’en foutent…!

Jessie rigole et elles continuent de discuter, à dix heures trente, elles rejoignent leur classe et ils vont visiter la ville…

*Champ-de-mars, Paris, treize heures trente*

Bien, après cette longue visite, j’ai décidé de vous laisser un temps libre de cinq heures, vous devrez me retrouver à l’hôtel pour dix-huit heures pile, prévient le professeur de français

Les élèves s’enthousiasment et discutent entre eux, mais bien évidemment, il y a un piège.

  • Vous serez avec vos tuteurs pendant ce temps libre… continu le professeur

Annabeth perdit vite sont sourire, voilà, c’était le piège…elle tourne la tête vers Jake, qui discute avec ses amis, lorsqu’il croise son regard, il lui fit un clin d’œil suivit d’un sourire.

  • Allez, tout le monde en groupe…! demande le professeur

Jake se dirige vers Annabeth, une fois à sa hauteur, il lui prit la main. Tout le monde partait dans son coin, Jake tient fermement le bras d’Annabeth. Une fois éloigné du groupe, Anna se défit de l’emprise de Jake.

  • Mais lâche-moi putain !
  • Je n’en ai pas l’intention…
  • Qu’est-ce que tu me veux encore ?!
  • Je veux que tu changes d’avis sur moi.
  • Pas la peine, je ne changerais pas d’avis, je te déteste toujours autant.
  • Ah oui, et si je fais ça…

Jake se tourne vers elle et entoure sa taille de ses bras. Il pose ses lèvres dans son cou et trace une ligne de doux baisé.

  • Tu me déteste toujours autant ?
  • Oui…
  • Et maintenant…?

Le jeune homme pose ses douces et chaudes lèvres sur celle de la jeune fille. Un feu d’artifice explose dans le ventre d’Annabeth.

  • Je te déteste… dit Annabeth
  • Je te déteste encore plus… renchéri Jack

*Deux heures plus tard*

Annabeth et Jake ont décidé de faire une pause dans un bistro typiquement parisien, ils ont passé leur après-midi à la Tour Eiffel, à marcher main dans la main à s’embrasser. Ils ont décidé de faire une pause et boire un verre en faisant plus ample connaissance, jusqu’à ce qu’Annabeth reçoit un appel, de William, cette dernière décroche :

  • Allô ?
  • Bonjour bébé, ça va ?
  • Heu…oui et toi ?
  • Super mais…tu me manque beaucoup trop.
  • Moi aussi tu me manque…

Jake tourne la tête vers Annabeth en fronce les sourcils, Annabeth croise son regard et se racle la gorge, mal-à-l’aise.

  • Qu’est-ce que tu fais ?
  • Je suis dans un bistro, je bois un verre.
  • Tu es toute seule ?

Annabeth regarde Jake un instant, ne sachant plus trop quoi dire, elle bredouille quelque mot avant d’enfin donner une vrai réponse.

  • Oui, je suis seule…

Jake lève les yeux au ciel et soupire, il se lève et quitte le bistro. Annabeth n’écoutait plus ce que William lui racontait, elle ne pensait plus qu’à une chose, aller voir Jake.

  • Hum…il faut que je te laisse, on s’appelle demain.
  • D’accord, à demain bébé, je t’aime.
  • Oui, oui moi aussi.

Elle raccroche brusquement, se lève en déposant de l’argent sur la table et quitte le bistro, Jake fumait une cigarette, Annabeth arrive et lui prit pour la jeter, Jake soupire bruyamment et la regarde en contractant la mâchoire.

  • C’est quoi ton problème ?
  • Tu es toute seule, et moi alors ?!
  • Je ne pouvais pas lui dire, il aurait…
  • Il aurait fait une crise de jalousie, vous vous seriez disputer et tu serais sûrement en train de pleurer.
  • Si tu sais ce qui allait se passer, pourquoi tu me pose la question ?

Annabeth croise les bras sur sa poitrine, levant les sourcils, un air défiant.

  • Parce que je te signale que j’existe, on a couché ensemble je te signale…
  • Mais c’était une putain d’erreur !
  • Alors casse-toi !

Jake sorti son paquet de cigarette, Annabeth a les larmes aux yeux, jamais Jake ne lui a parlé aussi méchamment et aussi froidement… Elle soupire bruyamment et arrache le paquet de cigarette des mains du jeune homme.

  • Connard va…!

Elle s’en va dans son coin, laissant Jake seul dans la rue. Annabeth s’en va malgré les appels désespéré de Jake. Elle marche sans trop se soucier de l’endroit où elle allait.

  • Tu es perdue ma jolie ?

Annabeth tourne la tête et voit deux jeunes hommes adossés contre un mur, elle les regarde et ne fait pas attention à ce qu’ils disent, bien sûr elle a compris, mais si elle leur prête attention ils continueraient de lui parler.

  • Hey, tu pourrais répondre !
  • I’m sorry, I don’t understand, répond Annabeth
  • Une anglaise…
  • Une anglaise, hyper bonne.

Elle n’eut pas le temps de s’en aller, l’un d’entre eux l’attrape par les épaules et la plaque contre un mur, il la fixe avant de poser ses lèvres violemment contre celle d’Annabeth. La jeune fille, dégoûtée, tente de le pousser, mais rien à faire, il est trop fort. Annabeth utilise une méthode que Daniel lui a enseigné, le coup de genoux dans l’entre jambe. Très efficace, sauf qu’elle se prit elle aussi un coup en retour…

Annabeth tombe violemment à terre, l’un des deux jeunes hommes vient de lui donner un coup de poing dans l’œil. Elle gémit de douleur et l’un des deux se mit au-dessus d’elle pour lui arracher son t-shirt. Elle se débattit et prit un coup dans le nez… Mais lorsqu’elle crut passer le pire moment de sa vie, l’homme au-dessus d’elle, se fit projeter contre un mur. La jeune fille ne put voir qui était son « sauveur », elle perdit connaissance.

*Ellipse *

Annabeth ouvre petit à petit les yeux, elle voit Jessie assise sur son lit. Annabeth se releve et pousse un gémissement de douleur. Jessie tourne la tête vers elle et va s’asseoir à côté d’elle.

  • Bonsoir ma belle…
  • Bonsoir ?
  • Et oui, ça va faire cinq heures que tu dors…
  • Mais qu’est ce qui s’est passé ?
  • Selon Jake, tu as été agressée, tu as un magnifique œil au beurre noire et ton nez pissé le sang.
  • Oh merde…

Quelqu’un toque à la porte d’entrée de la chambre d’hôtel des deux jeunes filles. Jessie se lève et va ouvrir, Annabeth s’allonge sur le dos et ferme les yeux. Elle entend deux voix, mais elle n’y prête pas attention, la porte se referme et quelqu’un s’assit sur le lit d’Annabeth.

  • C’était qui…?

Pas de réponse, Annabeth soupire et ouvre les yeux avant de se redresser. Elle fut surprise de voir Jake, avec lui aussi un œil au beurre noir.

  • Salut toi…
  • Salut…
  • Comment vas-tu ?
  • Je peux te poser la même question…
  • Je vais bien, tu as de la chance que je t’aie suivi, sinon tu y serait passé.
  • Merci Jake…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s